Flash RSS News

Un site utilisant WordPress

Catégorie : Daily Geek Show (Page 2 of 41)

Les scientifiques s’alarment d’une armée d’insectes génétiquement modifiés par le Pentagone

Un nouveau programme du Pentagone vise à fabriquer des insectes génétiquement modifiés qui propageraient certains virus ciblés au sein des cultures afin de « renforcer la sécurité alimentaire », mais nombre de scientifiques estiment que le programme « Insect Allies » pourrait représenter une nouvelle arme biologique incontrôlable.

 

Alliés ou ennemis ?

Des insectes génétiquement modifiés peuvent-ils sauver les fermes américaines ou s’agit-il d’une arme biologique incontrôlable en cours de fabrication ? Voici la question que se posent de nombreux scientifiques après que le Pentagone ait annoncé son nouveau projet baptisé « Insect Allies ». Financé par la DARPA, agence américaine chargée de la recherche et du développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire, ce programme consistera à modifier génétiquement des insectes afin qu’ils propagent des virus modifiés, destinés à rendre les cultures du pays plus résistantes.

Comme le précise le site web de la DARPA : « Ces thérapies ciblées, pouvant être mises en place en l’espace de quelques mois, protégeraient potentiellement le système agricole américain contre des menaces de nature diverse : maladies, inondations, voire dispositifs introduits par des acteurs étatiques ou non étatiques ». Le programme en question est actuellement en phase développement au sein de différentes universités américaines.

 

Une annonce ambigüe qui crée la controverse

Plusieurs membres de la communauté scientifique s’inquiètent cependant de la possible utilisation de ces insectes génétiquement modifiés comme arme biologique redoutable… et incontrôlable. Comme l’a expliqué Silja Voeneky, professeur de droit à l’Université de Fribourg et co-auteure d’une tribune publiée dans la revue Science : « Les justifications du Pentagone ne sont pas assez claires. Pourquoi utiliser des insectes et non des systèmes de pulvérisation ? Utiliser des insectes comme vecteur de propagation de maladies s’apparente à une arme biologique ».

Selon les coordinateurs du programme « Insect Allies », ces craintes infondées sont courantes lorsqu’une technologie nouvelle et révolutionnaire, pouvant être employée à des fins offensives ou défensives est mise au point. Comme l’a expliqué Blake Bextine au Washington Post : « Nous nous contentons de fournir aux cultures les armes dont elles ont besoin pour affronter différentes menaces. Nous souhaitons renforcer la sécurité alimentaire, car elle représente à nos yeux la sécurité nationale ».

Le programme « Insect Allies » a récemment franchi une étape importante avec la transmission d’un virus modifié provoquant la fluorescence des épis de maïs par des pucerons.

© Pixabay

Source: Les scientifiques s’alarment d’une armée d’insectes génétiquement modifiés par le Pentagone

Facebook vient de dévoiler Portal, une enceinte intelligente dotée d’un écran

Après Amazon et Google, c’est au tour de Facebook de se lancer dans le hardware. L’entreprise de Mark Zuckerberg a dévoilé Portal, son écran connecté compatible avec l’assistant Alexa. Une première pour la firme qui tente de se faire une place dans un marché déjà très concurrentiel.


 

QUELLES SONT LES FONCTIONNALITÉS DE PORTAL ?

Disponible en deux tailles (10 ou 15 pouces), Portal ressemble en apparence à un écran classique à la différence près qu’il est équipé d’une caméra grand angle. Ce détail est lié à sa principale fonction : pouvoir passer des appels vidéo directement depuis son domicile. Quand vous le souhaitez, vous pouvez ainsi voir et discuter avec vos contacts Messenger tandis que la caméra vous suit automatiquement. Vous pourrez aussi personnaliser vos appel en ajoutant des filtres et décors.

En plus de proposer des appels vidéo, l’écran Portal est compatible avec Alexa si votre maison en est équipée. Il vous suffit de donner un ordre à Alexa et Portal l’exécutera, vous permettant entre autres d’écouter de la musique ou de regarder les vidéos du service Facebook Watch. Des partenariats sont en discussion pour que d’autres services soient accessibles via l’écran, notamment YouTube, Netflix ou le News Feed Facebook.

© Portal Facebook

 

LE RESPECT DE LA VIE PRIVÉE MIS EN AVANT

Facebook veut, avec Portal, se faire une place sur le marché de la domotique actuellement en plein essor. Si l’intention est louable, certains consommateurs se méfient de cette innovation en particulier vis à vis du respect de leur vie privée. Il y a quelques temps, plus de 50 millions de comptes Facebook ont été piratés, ce qui a de quoi effrayer.

La firme se veut cependant rassurante en rappelant que tout est prévu pour que vous gardiez le contrôle en toutes circonstances. Portal n’est pas équipé d’appareil à reconnaissance faciale, vous pouvez couper la caméra quand vous le souhaitez grâce à un bouton et l’écran ne s’active qu’une fois la commande « Hey Portal » lancée. Enfin, pour regagner la confiance des utilisateurs Facebook, le groupe a annoncé que tous les appels que vous passez via l’écran sont chiffrés et qu’aucune conversation ne sera enregistrée.

© Portal Facebook

 

QUAND ET À QUEL PRIX SORTIRA CET ACCESSOIRE ?

Portal n’est pour l’heure disponible qu’en précommande. Le prix varie en fonction de la taille désirée pour l’écran : comptez 199 dollars pour la version 10 pouces et 349 dollars pour la version 15 pouces. L’écran devrait être disponible courant novembre aux Etats-Unis mais aucune date n’a encore été annoncée pour l’Europe.

© Portal Facebook

Source: Facebook vient de dévoiler Portal, une enceinte intelligente dotée d’un écran

Les Monts de Kong, la chaîne de montagnes fictive figurant sur les cartes pendant près d’un siècle

https://dailygeekshow.com/wp-content/uploads/2018/01/contenu-une-monts-de-kong-1.jpg

Lorsque vous consultez avec attention une carte de l’Afrique datant du 19e siècle, vous finissez par remarquer les Monts de Kong, une étrange chaîne montagneuse qui n’apparaît plus sur les cartes modernes. Et pour cause, celle-ci n’a en réalité jamais existé !

Au cours du 19e siècle, les Monts de Kong étaient répertoriés sur la quasi-totalité des cartes commerciales de l’Afrique. Ils étaient censés constituer la ligne de partage des eaux entre le bassin du Niger et le Golfe de Guinée et s’étendaient sur près d’un millier de kilomètres.

L’explorateur Mungo Park est le premier à faire référence aux Monts de Kong

En se basant sur les observations de l’explorateur écossais Mungo Park, l’éminent géographe James Rennell mentionne pour la première fois la chaîne montagneuse imaginaire sur une carte en 1798.

Dans ses carnets de voyage, Park prétend avoir découvert l’existence des Monts de Kong lors de son expédition en Afrique de l’Ouest. L’imposant massif montagneux qu’il a entraperçu lui a été décrit par les locaux comme « appartenant au grand et puissant royaume de Kong ».

Les Monts de Kong (en jaune) représentés dans l’Atlas Milner en 1850

James Rennell a en fait « adapté » les données géographiques de Mungo Park en les falsifiant volontairement afin qu’elles viennent appuyer sa thèse sur le cours du fleuve Niger, et la chaîne montagneuse fictive va figurer durant près d’un siècle sur les cartes officielles.

Le mythe des Monts de Kong va peu à peu se développer. Plusieurs explorateurs ayant séjourné dans la région les décrivent comme des obstacles insurmontables, tandis que d’autres prétendent les avoir traversés.

Au cours du 19e siècle, différents auteurs présentent ces montagnes comme des reliefs « élevés » et « stériles » aux « reflets bleutés » dont les pics sont couverts de neige, et certains d’entre eux vont même jusqu’à avancer qu’elles abritent des gisements d’or.

LES MONTS DE KONG ABRITERAIENT MÊME DES GISEMENTS D’OR

Selon la source, leur élévation varie de 760 mètres à près de 4200 mètres, et elles sont majoritairement composées de granite… ou de calcaire.

Ces montagnes aux reflets bleutés seraient semblables à celles que l’on retrouve en Afrique du Sud

En 1833, l’ouvrage La Géographie de l’abbé Gaultier présente les Monts de Kong comme l’un des « huit massifs montagneux principaux de l’Afrique », tandis que le Guide de conversation Meyer les mentionne en 1880 comme « des montagnes inexplorées qui s’étendent au nord de la côte de Haute-Guinée sur près de 1 000 kilomètres ».

Le célèbre auteur français Jules Verne en fait également mention dans le 12e chapitre de Robur le Conquérant paru en 1886 : « À l’horizon se profilaient confusément les monts Kong du royaume de Dahomey ».

Si certains érudits doutent depuis de longues années de l’existence des Monts de Kong en raison des descriptions très contradictoires qui en sont faites, il faut attendre 1888 pour que le mythe s’effondre définitivement.

LE MYTHE S’EFFONDRE DÉFINITIVEMENT EN 1888

Dans le cadre d’une mission de reconnaissance du cours du fleuve Niger, l’explorateur français Louis-Gustave Binger atteint la ville de Kong le 20 février 1888, et démontre officiellement que la légendaire chaîne montagneuse n’a en réalité jamais existé.

L’explorateur français Louis-Gustave Binger sera le premier à prouver que les Monts de Kong n’ont jamais existé

Les Monts de Kong commencent à être retirés des cartes et des atlas à partir de 1891, avant de disparaître définitivement dans les annales de l’histoire de la cartographie au tout début du 20e siècle.

Source: Les Monts de Kong, la chaîne de montagnes fictive figurant sur les cartes pendant près d’un siècle

À quoi ressemblerait un monde entièrement végan ?

Le mot végan signifie simplement végétalien chez nos amis anglophones. Ne s’arrêtant pas au frontière de l’alimentation, le véganisme s’appuie sur le profond respect des êtres vivants et de ce fait ne tolère aucune exploitation animale directe (nourriture) ou indirecte (vestimentaire, divertissement, etc.).

Basé sur le respect et la justice animale, le véganisme est un mode de vie ou chacun doit redéfinir son système de consommation. Mais que deviendrait la société si le monde entier devenait vegan ? Cette vidéo du Monde vous explique les conséquences d’un monde végan.

Source: À quoi ressemblerait un monde entièrement végan ?

Bon plan : le smartphone Xiaomi Redmi Note 6 Pro en version 64 Go est à seulement 200* €

Chaque jour, le Daily Geek Show déniche pour vous des affaires en or sur des produits à la pointe de la technologie. Ce dimanche, nous vous proposons l’élégant et polyvalent smartphone Xiaomi Redmi Note 6 Pro, en version 64 Go, disponible chez notre partenaire pour seulement 200 €* !

 

Une offre absolument immanquable !

Gearbest s’est depuis longtemps spécialisé dans les appareils et gadgets dernier cri. Surtout, la plateforme de vente en ligne chinoise a réussi à se faire un nom grâce à sa politique promotionnelle tout simplement imbattable. Aujourd’hui, c’est au tour du Xiaomi Redmi Note 6 Pro, en version 64 Go, d’être proposé à un prix absolument imbattable : 200 €* au lieu de 236€*

 

Un smartphone puissant, polyvalent et élégant pour seulement 200 €

Dernier né de la célèbre marque Xiaomi, le Redmi Note 6 Pro, qui vous est aujourd’hui proposé en version 64 Go, vous offre d’excellentes performances ainsi qu’un confort d’utilisation sans égal, grâce notamment à son puissant processeur Snapdragon 636, ses 4 Go de RAM et sa dalle IPS de 6,26 pouces affichant une résolution Full HD+ (2280×1080). Définitivement polyvalent, celui-ci embarque également un double capteur photo arrière (12 + 5 mégapixels) et avant (20 + 2 mégapixels), vous permettant de réaliser des clichés d’une qualité incroyable.

Profitant d’une interface claire et épurée basée sur Android 8.1, le Redmi Note 6 Pro dispose également d’une batterie de 4 000 mAh compatible Quick Charge, qui vous offre une autonomie décuplée et vous permet de profiter encore plus longtemps de vos applis, jeux et fonctionnalités favorites !

 

Des stocks très limités

Assez exceptionnelle en terme de rapport qualité-prix, cette promotion…ne va pas durer ! Alors profitez dès à présent de cette offre incontournable et offrez-vous le Xiaomi Redmi Note 6 Pro en version 64 Go pour seulement 200 €* (au lieu de 236) en cliquant sur le bouton ci-dessous !

*Sous condition que la promotion présentée soit toujours en cours – Prix HT – Voir nos conditions générales d’utilisation (notamment article 2.7) – Vendeur situé en dehors de l’Union Européenne, des frais liés à l’importation des produits sont à anticiper. En cliquant sur le lien menant au site marchant GearBest, vous confirmez avoir lu et être en accord avec nos Conditions générales d’utilisation.

Source: Bon plan : le smartphone Xiaomi Redmi Note 6 Pro en version 64 Go est à seulement 200* €

Ces termites femelles et asexuelles ont créé des sociétés sans mâles

Pour la première fois, des colonies de termites asexuelles et exclusivement composées de femelles ont pu être observées au Japon. Une découverte importante qui remet en question la vision traditionnelle que les scientifiques avaient de ce type de sociétés. Explications.

 

Des colonies de termites exclusivement féminines et asexuelles

Jusqu’à présent, les chercheurs pensaient que les colonies de termites adoptaient un modèle traditionnel, avec un roi et une reine assurant la reproduction et des travailleuses asexuelles mâles et femelles. Mais c’était sans compter sur la découverte importante réalisée par une équipe internationale menée par le biologiste Toshihisa Yashiro, qui étudiait quelques 74 colonies de termites réparties sur différents sites au Japon. En effet, au grand étonnement des chercheurs, 37 de ces micro-sociétés étaient exclusivement féminines et asexuelles.

Comme l’a expliqué le professeur Yashiro au New York Times : « J’en ai eu des maux de tête, car nous étions persuadés qu’avoir des mâles et des femmes était la règle dans une société de termites ». Selon toute vraisemblance, il apparait que les membres de ces colonies exclusivement féminines ont volontairement éliminé les membres du sexe opposé, afin de parvenir à une reproduction asexuée ».

Une termitière photographiée en Afrique © Pxhere

 

Une reproduction plus rapide et jusqu’à 25 reines au sein d’une même colonie

C’est la première fois que la disparition totale des mâles est constatée au sein d’une communauté mixte où ils jouent habituellement un rôle crucial, non seulement en assurant la reproduction, mais également en protégeant les termitières et en participant activement à leur bon fonctionnement. Selon le professeur Yashiro : « La disparition complète des mâles au sein d’espèces animales sociales et avancées n’avait jusqu’alors été constatée que chez les fourmis et les abeilles ».

Connue sous le nom de Glytotermes nakajimai, cette espèce de termites asexuelles se reproduisant par parthénogenèse, que l’on trouve majoritairement dans les régions isolées de la côté japonaise, a tendance à se multiplier deux fois plus rapidement que les populations sexuées. Les scientifiques ont également pu constater que ce type de colonie exclusivement composée de femelles encourageait la coopération et pouvait accueillir jusqu’à vingt-cinq reines.

Source: Ces termites femelles et asexuelles ont créé des sociétés sans mâles

Bon plan : cette trottinette électrique pliable est à 313 €* au lieu de 404 €*

Comme chaque jour, le site GearBest vous propose un bon plan immanquable sur un produit de qualité. Aujourd’hui, obtenez 91 €* de réduction sur la trottinette électrique et pliable HR-15, ça vaut le coup ! 

 

Vente flash

GearBest est sans aucun doute le roi des promotions et le prouve bien à travers cette vente flash. Vous pouvez ainsi obtenir la trottinette électrique HR-15 à 313 €* au lieu de 404 €*, une promotion immanquable.

 

Le moyen de transport idéal 

Les trottinettes électriques ont décidément le vent en poupe, et celle-ci ne risque pas de déroger à la règle. La HR-15 compacte et pliable est parfaite pour les citadins. Facilement transportable, elle est également très résistante grâce à son alliage en aluminium : elle peut supporter jusqu’à 100 kilos !

Offrant une puissance de 250 Watts, son moteur vous permet d’atteindre la vitesse de 25 km/h alors que sa batterie de 280 kW lui donne une autonomie allant de 25 à 30 kilomètres, tout dépend du poids de la personne qui l’utilise.

Il est important de noter que cette trottinette est destinée aux adultes ainsi qu’aux adolescents et n’est donc pas adaptée aux enfants.

 

Stocks limités

Vous pourrez profiter de cette belle promotion jusqu’à ce que les stocks soient vidés, soyez donc rapide. Petit plus : vous avez le choix entre un modèle gris fumée ou blanc, à vous de faire votre choix.

*Sous condition que la promotion présentée soit toujours en cours – Prix HT – Voir nos conditions générales d’utilisation (notamment article 2.7) – Vendeur situé en dehors de l’Union Européenne, des frais liés à l’importation des produits sont à anticiper. En cliquant sur le lien menant au site marchant GearBest, vous confirmez avoir lu et être en accord avec nos Conditions générales d’utilisation.

Source: Bon plan : cette trottinette électrique pliable est à 313 €* au lieu de 404 €*

En Afrique, cette brigade 100 % féminine protège les animaux en voie d’extinction des braconniers

Lancé il y a maintenant plusieurs mois, le programme Akashinga, qui signifie « Les Courageuses » a pour but de protéger les animaux en voie de disparition (rhinocéros, lions, éléphants…) des braconniers. Comme son nom l’indique, cette unité de rangers qui opère au Zimbabwe est uniquement composée de femmes, armées et déterminées.

 

La première brigade de rangers 100 % féminine

Pour lutter contre le fléau du braconnage, qui fait partie des partie des activités illégales les plus développées et rentables au monde, la Fondation Internationale de Lutte contre le Braconnage (IAPF) a lancé fin 2017 un programme d’envergure au Zimbabwe, ayant pour but d’entrainer les femmes du pays en situation d’extrême précarité et de les former au maniement des armes afin qu’elles puissent protéger efficacement la faune locale, dont de nombreux représentants se trouvent en voie de disparition.

Comme le précise le site web de l’IAPF : « La sélection est ouverte exclusivement aux mères célibataires sans emploi, aux épouses abandonnées, aux travailleuses du sexe, aux victimes d’abus sexuels ou physiques, aux femmes de braconniers emprisonnés, aux veuves et aux orphelines ». Pour la fondation, il s’agit avant tout de redonner de l’espoir et du pouvoir à ces femmes en leur offrant un nouveau départ et en leur donnant l’occasion de défendre une cause majeure pour le pays.

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = ‘https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&version=v3.1’; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

Hugo Clément et Clément Brelet ont passé quelques jours avec les chasseuses de braconniers

Au Zimbabwe, les braconniers massacrent les éléphants, les lions et les rhinocéros. Pour les combattre, voici la première brigade de rangers 100% féminine. On a passé quelques jours avec elles dans la savane en juin dernier. Voici notre reportage. Pour les soutenir : https://www.iapf.org/donate/

Publiée par Hugo Clément sur Jeudi 30 août 2018

 

2 000 « Courageuses » d’ici 2030

Le braconnage ayant représenté pendant de nombreuses années une source de sécurité et de revenus conséquents à travers l’Afrique, il est indispensable de sensibiliser et d’accompagner les populations locales afin de pouvoir le combattre plus efficacement. Ainsi, intégrer exclusivement des femmes issues des zones rurales du pays au sein de cette unité de rangers constitue un symbole fort qui démontre que rien n’est figé et qu’il est toujours possible de changer les choses.

Selon Damien Mander, ancien tireur d’élite australien qui dirige l’IAPF et forme notamment les « Courageuses » au maniement des armes : « Ce modèle fonctionne. Ces femmes rangers sélectionnées avec soin et ayant suivi le même entrainement rigoureux que leurs homologues masculins disposent de la fougue nécessaire pour changer durablement le visage de la lutte contre le braconnage en Afrique australe et faire évoluer les mentalités ».

Selon les prévisions de la fondation, 2 000 « Courageuses » veilleront activement à la protection de la faune sauvage sur le continent africain à l’horizon 2030.

© Youtube

Source: En Afrique, cette brigade 100 % féminine protège les animaux en voie d’extinction des braconniers

[Promo] Vélo électrique Xiaomi QiCycle TDR01Z à 793,79 € chez Tomtop

Les deux bons plans de Tomtop que nous mettons aujourd’hui en avant concernent le vélo électrique Xiaomi Qicycle TDR01Z, qui est proposé à 793,79 €, et le drone MJX Bugs 5W, dont le prix passe de 189,63 € à seulement 141,12 € avec le code promo ZJW59.

 

Xiaomi Qicycle TDR01Z

Réalisé en aluminium, ce vélo supporte un poids maximum de 100 Kg. Il a l’avantage d’être pliable, ce qui facilite son rangement (il pèse 14,5 Kg). La batterie intégrée dans son cadre lui procure une autonomie de 45 Km. Son moteur de 250 Watts peut être activé depuis le petit boîtier de contrôle accroché au guidon. Trois niveaux d’assistance sont proposés. Bien sûr, des feux de signalisation avant et arrière sont présents.

 

MJX Bugs 5W

Livré avec deux batteries et un boîtier de contrôle, sur lequel se fixe votre smartphone (la communication s’effectue en Wi-Fi jusqu’à 500 mètres), ce drone à quatre hélices intègre une caméra 1080p stabilisée. Le drone intègre également un GPS. L’autonomie de vol est d’environ 15 minutes par batterie. La vitesse maximale de l’appareil est de 60 Km/heure.

Source: [Promo] Vélo électrique Xiaomi QiCycle TDR01Z à 793,79 € chez Tomtop

En créant une épicerie collaborative, ces habitants ont sauvé le dernier commerce de leur village

Afin de préserver la vie et l’économie du petit village de Pied-de-Borne, en Lozère, une cinquantaine d’habitants de la vallée se sont unis il y a quelques années pour créer une épicerie collaborative, et cette initiative est un véritable succès. Découverte.

 

Le dernier commerce du village sauvé par ses habitants

En grande difficulté, l’épicerie de Pied-de-Borne, petit village de 200 âmes en Lozère, avait été contrainte de fermer en 2011. Mais c’était sans compter sur la détermination et la solidarité d’une cinquantaine d’habitants de la vallée, qui décidaient de fonder début 2012 l’association à but non lucratif « Ma Coop La Vie au Vert », ayant notamment pour but de sensibiliser les locaux à la nécessité de sauver le dernier commerce du village et de les mobiliser pour que le cœur de la commune puisse battre à nouveau.

Le concept de cette épicerie collaborative ouverte 7 jours sur 7 est simple : permettre au dernier commerce du village de perdurer, privilégier le circuit court en mettant en valeur les producteurs locaux, proposer aux clients une alimentation durable, bio, équitable, locale, responsable et solidaire et créer des emplois.

 

Une véritable réussite

Pour faire tourner ce petit commerce, on peut compter sur l’engagement et le soutien sans faille de nombreux habitants du village, qui n’hésitent à venir prêter main forte aux salariés de l’épicerie pour décharger le camion, assurer la mise en rayon des produits, et, bien évidemment, assurer la pérennité du commerce en venant régulièrement y faire leurs emplettes.

Avec des résultats en constante progression, cette épicerie collaborative, qui fait par ailleurs vivre quatre salariés, se révèle être une véritable réussite six ans après sa création. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les commerces coopératifs rencontrent un franc succès en France, et plus particulièrement dans les zones rurales, où ceux-ci permettent de dynamiser la vie et l’économie des petits villages.

© Youtube

Source: En créant une épicerie collaborative, ces habitants ont sauvé le dernier commerce de leur village

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

serial rss