Flash RSS News

Un site utilisant WordPress

Catégorie : Daily Geek Show (Page 2 of 20)

Bon plan : Cette mini box TV est en vente flash à moins de 50 €*

Aujourd’hui, en partenariat avec Gearbest le Daily Geek Show vous présente la mini Box TV originale de Xiaomi. Cette technologie idéale à brancher à votre téléviseur est en vente flash* alors, si elle vous plaît, ne perdez pas trop de temps !

 

Vente flash pour la mini box, soyez rapide !

Gearbest est le roi de la promotion, mais aussi des ventes flash ! Si vous êtes intéressés par la mini Box TV de Xiaomi, sachez qu’elle est disponible sur une durée limitée à 47 €* au lieu de 55 €*.

Une mini Box TV aux multiples atouts

Cette mini Box TV de Xiaomi bénéficie de nombreux avantages. Équipée du système Android 6.0, une fois celle-ci branchée à votre téléviseur, vous profitez d’une grande variété de fonctionnalités.

En plus de suivre vos émissions, ou vos programmes télévisuels, vous pourrez aussi accéder à des jeux, ainsi qu’afficher sur votre téléviseur une multitude de contenus multimédia grâce à Google Cast déjà intégré dans cette box, un bon point non ?

La télécommande de cette mini Box peut fonctionner en Bluetooth. En tant qu’utilisateur, il sera possible de l’utiliser vocalement pour faire tout ce qui vous plaît sans mettre trop de temps à accéder à votre requête.

Cette mini Box vous tente ? N’attendez pas trop

Si la Mini Box de Xiaomi vous plaît, ne perdez pas trop de temps pour faire ce plaisir. En vente flash, vous avez l’occasion de vous l’offrir à 47 €* au lieu de 55 €*.

*Sous condition que la promotion présentée soit toujours en cours – Prix HT – Voir nos conditions générales d’utilisation (notamment article 2.7) – Vendeur situé en dehors de l’Union Européenne, des frais liés à l’importation des produits sont à anticiper. En cliquant sur le lien menant au site marchant GearBest, vous confirmez avoir lu et être en accord avec nos Conditions générales d’utilisation.

Et avec GearBest, vous pouvez profiter de nombreuses promotions sur des produits géniaux !

ici

ici

ici

ici

ici

Source: Bon plan : Cette mini box TV est en vente flash à moins de 50 €*

Sans nous en apercevoir, le noyau de la Terre grossit de plus en plus

Comme Jules Verne l’avait décrit dans son « Voyage au centre de la Terre », notre planète possède un noyau interne où la température est particulièrement élevée. Si personne ne s’y est jamais aventuré comme dans ce roman, les scientifiques savent ce qui s’y passe. Et une chose est sûre : le noyau de la Terre grandit peu à peu. 

Le noyau interne de la Terre grandit

On pourrait comparer la composition de la Terre à un fruit comme la pêche : notre planète a une partie externe sphérique composée essentiellement d’eau et une partie interne avec un noyau liquide composé de fer et de nickel, et une graine (partie solide la plus profonde). Si la température au sein de ce noyau est extrêmement chaude, la haute pression qui y règne empêche que le noyau terrestre se liquéfie. Certains experts le décrivent comme un plasma qui se comporte comme un solide. Il faut savoir que le noyau de la Terre grandit petit à petit.

Ainsi, la partie interne qui nous intéresse ici est composée du noyau liquide chaud et de la graine solide. Cette fameuse graine est la structure la plus profonde de la Terre. Il s’agit d’une sphère de 1220 kilomètres de rayon, constituée d’un alliage solide de fer et de nickel. Et cette graine va grossir chaque année de quelques millimètres à mesure que le noyau se solidifie. De fait, la croissance de la graine se fait à partir de la cristallisation du noyau liquide, au fur et à mesure que la Terre se refroidit. Néanmoins, le processus est irrégulier, ce qui fait que cela prendrait 91 milliards d’années pour que le noyau soit gelé et totalement solide.

Le schéma en coupe de la structure terrestre

Une partie qui reste mystérieuse

Selon les chercheurs, la graine aurait commencé à se former il y a 1,5 milliards d’années, c’est-à-dire qu’elle aurait le tiers de l’âge de la Terre. Ceci explique sans doute pourquoi cette graine interne continue à grandir encore aujourd’hui. Ainsi, si elle grandit de quelques millimètres chaque année, cela donnerait une croissance de 500 km par milliard d’années. À la surface de la graine, 10 000 tonnes de fer se solidifient chaque seconde. Au fur et à mesure du refroidissement de la Terre, la graine va occuper un espace de plus en plus grand du noyau liquide.

Toutefois, même si les scientifiques ont accumulé ces différentes données, le noyau de la Terre et plus précisément la graine, reste un mystère. Selon certains chercheurs, la graine serait elle-même subdivisée en deux parties, interne et externe. La partie interne, appelée amande à cause de sa forme, serait plus pure en fer que la partie externe. Par ailleurs, il existe un réel doute sur la consistance du noyau. Solide pour certains, il se comporte parfois comme un liquide. Selon des chercheurs russes et suédois, l’alliage composant le noyau interne ne ressemblerait pas aux métaux que l’on connaît mais serait plus comparable à du sable. Il semble donc que le « centre » de la Terre n’ait pas délivré tous ses mystères.

La composition de la planète Terre avec sa partie interne

Ainsi, notre Terre change et nous le constatons tous les jours. Mais la partie externe et visible n’est pas la seule à évoluer avec les années. Son noyau ainsi que sa graine, changent et grandissent peu à peu. Et cela est loin d’être terminé.

Source: Sans nous en apercevoir, le noyau de la Terre grossit de plus en plus

La vaisselle jetable est un fléau pour la planète, voici une alternative 100 % recyclable

Pendant un pique-nique ou l’été lors d’un barbecue, nous avons tous déjà utilisé de la vaisselle en plastique. Pratique, jetable et prête à l’emploi, elle a beaucoup de qualités. Pourtant, d’ici 2020, la vaisselle jetable en plastique sera interdite en France. Deux entrepreneurs ont eu une idée peu banale pour remplacer cela : utiliser des fibres naturelles pour faire de la vaisselle jetable. 

Utiliser la fibre de banane pour faire des objets du quotidien

Dans une époque où le sort de la planète est plus important que jamais et où l’éco-responsabilité signifie réellement quelque chose, l’entreprise Green Whisper a visé juste. Pour remplacer le plastique, matière très employée mais difficilement recyclable, l’entrepreneur indien Jayesh Vir a eu l’idée d’utiliser des résidus agricoles pour développer une gamme de produits durables à usage quotidien. Dans son pays (premier producteur de bananes dans le monde avec 25 % de la production), il s’est rendu compte que les déchets agricoles étaient nombreux. Il s’explique : « Quand le bananier donne ses fruits, il meurt et il faut le couper. Par manque de moyens, même si c’est interdit, la plupart des agriculteurs brûlent les troncs, ce qui créé une énorme pollution tous les ans ».

De là lui est venu l’idée : pourquoi utiliser du carton et donc couper de nouveaux arbres alors que toute cette matière première est disponible et finit par être gaspillée ? À partir de ce constat, Jayesh Vir et son associé Anubhav Mishra ont créé l’entreprise Green Whisper. Leur concept : se servir de la fibre de bananier pour faire du tissu (ayant le même aspect que le lin) destiné à être utilisé pour du linge de maison, des serviettes ou des rideaux. Selon le fondateur, la fibre de banane est recyclable jusqu’à 10 fois alors que le papier ne l’est que jusqu’à quatre fois. Cette matière leur permet aussi de faire des t-shirts : là où ceux en coton nécessitent 2000 litres d’eau, ceux à base de fibres de bananes n’en nécessitent pas, puisque la seule eau utilisée est celle de la pousse du fruit. Mais les deux compères ne se sont pas arrêtés là.

De la vaisselle jetable à partir de fibres végétales

Vir et son associé ont eu l’idée d’élargir la production et leur gamme en utilisant également la canne à sucre et les feuilles de palmier. L’objectif : réaliser de la vaisselle jetable (assiettes, gobelets, couverts). Jayesh Vir se réjouit de cette trouvaille : « Cette vaisselle jetable ressemble à du bois, c’est très solide. Elle peut même passer au micro-ondes ou au four ». Autre avantage non négligeable de la fibre de canne à sucre, elle est étanche par nature. Cette caractéristique s’avère très utile pour les gobelets notamment. L’entrepreneur indien explique pourquoi ceux en carton sont moins intéressants : « Les gobelets en carton conventionnels sont recouverts d’une couche de résine ou de plastique. C’est pourquoi on ne peut pas les recycler ».

Tout l’intérêt des produits Green Whisper réside là-dedans : ils sont 100 % recyclables et compostables. « Nos produits sont compostables à la maison, de la même manière que des épluchures de légumes », explique ainsi le co-fondateur. Si les matières utilisées ne sont pas bio, Jayesh Vir affirme que la transformation des produits élimine tout pesticide. Pour le moment, les produits de Green Whisper ne sont pas trouvables dans le commerce. En revanche, les deux entrepreneurs sont en train de signer des partenariats avec des groupes hôteliers, des restaurateurs et des compagnies aériennes ou ferroviaires. Tout cela en France et en Europe. Il est prévu dans un second temps qu’ils se tournent vers la grande distribution.

Les produits développés par Green Whisper représentent une solution réellement intéressante pour éliminer le plastique de nos quotidiens, après des événements comme le #NoPlasticChallenge. L’entreprise compte aussi développer leur gamme en proposant des objets à partir de résidus agricoles issus de la culture du blé.

Source: La vaisselle jetable est un fléau pour la planète, voici une alternative 100 % recyclable

Messieurs, vivre à proximité d’un aéroport a un impact néfaste sur votre tension artérielle

Vivre à proximité d’un aéroport peut avoir des inconvénients sur notre confort. Cependant, une étude réalisée par Santé publique France démontre que cela a également des risques sur la santé. Le bruit des avions favoriserait le risque de développer de l’hypertension artérielle. Un élément troublant en particulier car il ne concerne que les hommes.

UN FACTEUR SONORE EN CAUSE

Les symptômes augmentant les risques de développer des maladies cardiovasculaires sont surveillés de près, et l’hypertension artérielle en fait partie. Parmi les hypothèses liées à ce phénomène, l’une d’entre elles pointe du doigt les avions et plus particulièrement les bruits qu’ils émettent. Afin de vérifier si ces bruits d’avions (très fréquents si l’on vit près d’un aéroport) ont un impact sur la santé, des chercheurs ont mesuré la pression artérielle de riverains de trois aéroports français.

1 244 personnes vivant à proximité de Paris-Roissy, de Lyon-Saint-Exupéry et de Toulouse-Blagnac ont accepté de mesurer leur pression artérielle. Tous ont en commun de vivre dans des zones où le bruit moyen dépasse les 50 décibels A. Le constat est sans appel : une augmentation des risques est observée.

LA NUIT PLUS DANGEREUSE QUE LE JOUR

Si l’augmentation du risque est bien présente, elle semble plus élevée à la nuit tombée. Durant cette période, le bruit des avions passe à 60 décibels A, ce qui engendre des troubles du sommeil et des dysfonctionnements cardiovasculaires.

Selon les chercheurs, « Des études observationnelles et expérimentales ont montré que l’exposition au bruit pendant la nuit modifie la structure du sommeil et provoque une augmentation de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque, des niveaux des hormones de stress et du stress oxydatif ». Pourtant, un détail troublant ressort de cette étude : le risque n’augmente pas chez les femmes.

LES FEMMES ÉPARGNÉES 

Le fait que cette hausse des risques ne concerne que les hommes peut trouver une explication dans des recherches récentes sur le sujet. Anne-Sophie Evrard, l’une des auteurs de cette étude explique que « certaines caractéristiques physiologiques différentes chez les hommes et les femmes conduisent à des différences dans le déclenchement des maladies cardiovasculaires, ce qui pourrait expliquer les résultats obtenus. »

« Ces différences seraient notamment dues à l’interaction des hormones féminines avec les systèmes de régulation. Mais l’abondante littérature portant sur l’hypertension artérielle est très parcimonieuse sur les différences liées au sexe. Les mécanismes les expliquant ne sont que partiellement élucidés en raison de la complexité des interactions entre les gènes d’une part et les gènes et l’environnement d’autre part. »

Source: Messieurs, vivre à proximité d’un aéroport a un impact néfaste sur votre tension artérielle

Parcourez les moindres recoins d’une des villes les plus incroyables au monde, Tokyo

Une journée à Tokyo comme si vous y étiez, voici la promesse de cet épisode d’Échappées belles. Venez donc vous évader dans la capitale japonaise à l’ambiance si particulière et haut lieu de la technologie et de la mode Kawai.

Suivez donc Jérôme Pitorin tandis qu’il arpente les rues de Tokyo accompagné de Sojiro, le constructeur de pousse-pousse au caractère bien nippon. Entre découvertes gastronomiques et culturelles, vous serez transporté dans un tout autre monde au cœur de la capitale du Japon.

Source: Parcourez les moindres recoins d’une des villes les plus incroyables au monde, Tokyo

Ces combats d’animaux sauvages comptent parmi les plus impressionnants au monde

Dans la nature, règne la loi du plus fort. Que ce soit pour se nourrir, se défendre ou défendre son territoire, les animaux ne se sont pas toujours tendres entre eux.

Ours contre tigre, chat des sables contre serpent ou encore rhinocéros contre éléphant, si les animaux se battent souvent avec leurs congénères de la même espèce, il peuvent également se livrer à des combats inter-espèces impressionnantS. Cette vidéo dépeint avec humour certains de ces combats qui peuvent s’avérer mortels.

Source: Ces combats d’animaux sauvages comptent parmi les plus impressionnants au monde

Ces vers géants importés de Chine envahissent nos jardins et déciment la biodiversité française

La mondialisation a changé beaucoup de choses, entre le fonctionnement des échanges commerciaux, les voyages et les influences culturelles étrangères. Il existe hélas des aspects négatifs à tous ces échanges : l’arrivée d’espèces invasives qui ne sont pas faites pour vivre dans notre pays et qui détruisent l’écosystème. L’exemple type qui illustre ce phénomène : les plathelminthes terrestres invasifs. 

Nos vers de terre sont en danger

C’est un fléau et il est en train de s’attaquer à une espèce indispensable à la bonne santé de nos sols : le lombric ou ver de terre. Les vers de terre vivent dans nos sols et leur présence est en général bénéfique, si l’on veut une terre riche et de qualité. Cet invertébré participe au renouvellement du sol représente 80 % de la faune dans nos sols. Hélas, il est aujourd’hui menacé par une espèce invasive venue de Chine et aussi de l’hémisphère sud (Australie, Nouvelle-Zélande) : le plathelminthe terrestre.

Les plathelminthes sont des vers plats vivant au ras du sol et qui se nourrissent d’animaux variés de la faune du sol et aussi de cadavres (nécrophages). Depuis 2013, plusieurs espèces invasives importées ont été recensées en France. Si elles sont discrètes et passent relativement inaperçues, elles se distinguent par leur grande taille et leur prolifération souvent impressionnante. Les plathelminthes représentent un réel danger pour nos sols : d’une part, ils se nourrissent de vers de terre et d’autre part, ils se multiplient à une vitesse ahurissante. En perturbant la biodiversité des animaux du sol, ils les mettent en péril (notamment en tuant les lombrics). Certains ont même un impact sur la production agricole à cause de leur tendance à envahir les fruits et légumes (à la recherche de proies).

Le lombric ou ver de terre est en danger

Les plathelminthes terrestres : un prédateur venu de l’hémisphère sud

Il est fort probable que les plathelminthes terrestres soient arrivés sur nos sols avant 2013 mais du fait de leur discrétion, personne ne les avait encore remarqué. Les spécialistes pensent qu’ils sont arrivés ici en se cachant dans des pots de fleurs, importés de l’étranger. Bien que discrets, ils sont néanmoins facilement reconnaissables : ils sont plats, leur corps est totalement lisse (sans anneaux ni pattes ni antennes), mou (sans aucune partie dure) et gluant. Ils se déplacent en laissant derrière eux une traînée de mucus, comme les escargots et les limaces. Ils sont originaires de l’hémisphère sud (Australie, Nouvelle-Zélande, Amérique du sud) et d’Asie du sud-est. On peut d’ailleurs recenser plusieurs espèces de plathelminthes terrestres, avec une taille et une couleur différentes.

Il existe tout d’abord le plathelminthe invasif de Nouvelle-Guinée, considéré comme l’une des 100 espèces invasives les plus néfastes au monde (il se nourrit d’escargots et de lombrics). C’est un ver très plat au corps allongé (environ 5 cm de long et 5 mm de large), son dos est marron, sa tête est fine et il a une bande fine et claire au milieu du dos. L’importation de plantes exotiques représente un risque majeur (il se cache dedans) et la présence de ce ver doit être signalée à l’aide d’un formulaire disponible sur internet. On recense également le plathelminthe marron plat (autre espèce invasive qui se reproduit très vite). Il vient d’Amérique du sud d’après les spécialistes (il pullule en Amazonie) et mesure 4 à 7 cm de long. C’est un ver allongé, lisse, large avec une tête large finissant en pointe et son dos est marron à noir avec des stries noires. Il existe enfin le ver géant à tête plate. Ce prédateur vient d’Asie du sud et c’est un envahisseur redoutable. Il est reconnaissable à sa tête plate en forme de marteau et à son corps très long (jusqu’à 20 ou parfois 40 cm).

Le plathelminthe invasif venant de Nouvelle-Guinée

Un impact considérable sur la population de lombrics

En plus d’être voraces (on considère que la population de vers de terre a baissé de 50 % depuis quelques décennies), les plathelminthes se multiplient à vitesse grand V. Pour ce qui est du ver géant d’Asie, il se reproduit de façon non sexuée : un ver donne naissance à d’autres vers sans rencontrer un congénère pour se reproduire. Il suffit d’un seul individu pour envahir tout un territoire. Le ver géant se reproduit chaque semaine en perdant un morceau de son corps d’environ 2 cm. Ce morceau va ensuite constituer un adulte complet. Il est probable que les autres plathelminthes soient capables de la même chose, ce qui est très inquiétant. De fait, ils finissent par avoir le dessus sur les autres espèces comme les lombrics et détruisent peu à peu l’écosystème de nos sols.

Par ailleurs, pour ce qui est du plus grand d’entre eux, il sécrète un puissant poison, la tétrodotoxine (une neurotoxine paralysante semblable à celle du fugu japonais). Ce poison est sécrété par la tête du ver géant et permet de tuer les proies aisément. Cette neurotoxine sert également de rempart face aux prédateurs potentiels, qui s’abstiennent de s’attaquer à lui. Ainsi, ce ver à tête plate géant d’Asie du sud-est est doublement dangereux : en plus de décimer les populations de vers de terre, il peut répandre son puissant poison dans le sol et le laisser au contact de végétaux, propres à la consommation. Cela peut entraîner la mort d’espèces animales utiles (musaraignes, hérissons, lézards).

Le ver géant venant d’Asie du sud est un véritable fléau pour nos sols

En réalité, si ces plathelminthes terrestres invasifs ne sont pas spectaculaires, ils sont dangereux et difficiles à freiner. Il est important de reporter leur présence aux autorités compétentes. Il en va assurément de la survie des lombrics et de la bonne santé de nos sols, si utiles dans notre société.

Source: Ces vers géants importés de Chine envahissent nos jardins et déciment la biodiversité française

E3 2018 : Découvrez les nouveautés qu’il ne fallait absolument pas rater !

Ça y est ! La série des conférences de l’E3 touche à sa fin. Le salon consacré aux jeux vidéos et organisé par l’Entertainment Software Association a été l’occasion pour les éditeurs de présenter toutes leurs nouveautés pour l’année à venir et les suivantes, avant l’ouverture du salon. Après 4 jours de conférences, il est maintenant l’heure de faire le point sur les nouveautés. Le Daily Geek Show vous propose un résumé des conférences de l’E3.

L’E3 est l’événement annuel majeur que tous les fans de jeux vidéos attendent avec impatience. Ce salon, qui regroupe tous les professionnels du monde vidéo ludique, a cette année encore été riche en rebondissements et en annonces de la part des éditeurs. Entre dates de sorties, démonstrations de gameplay et bandes-annonces, voici un résumé de toutes les conférences de l’E3 2018.

Voici la liste des conférences :

Electronic Arts
Xbox
Bethesda
Devolver
Square Enix
Ubisoft
PC Gaming Show
Sony
Nintendo

Source: E3 2018 : Découvrez les nouveautés qu’il ne fallait absolument pas rater !

Des scientifiques ont élaboré un dispositif révolutionnaire qui produit de l’eau à partir d’air

La pénurie d’eau est un défi majeur à relever pour que tout le monde puisse avoir accès à l’eau potable. Ce besoin est accru avec le problème du réchauffement climatique. L’année dernière, un groupe de chercheurs de l’université de Berkley en Californie avait testé avec succès un nouveau système de transformation de l’eau dans le désert. Après des tests concluants sur le toit du laboratoire, le dispositif a été testé en octobre 2017 à Scottsdale dans le désert de l’Arizona.

LA MOF, MATERIAU MIRACLE

Rappelez-vous, le dispositif “récolteuse à énergie solaire” fonctionne grâce à une poudre cristalline d’atomes organiques et métalliques, la MOF, qui fonctionne comme une éponge pendant la nuit en aspirant la vapeur d’eau dans l’air. Au matin, avec la chaleur et le peu d’humidité, les molécules d’eau s’évaporent mais restent bloquées à l’intérieur de la boîte transparente en plastique qui renferme la MOF. Cette vapeur est ensuite transformée en liquide par un condensateur.

Cette technique est particulièrement révolutionnaire car, si de nombreuses autres permettent de capturer l’eau présente dans l’atmosphère, elles peuvent être très énergivores, en particulier quand le taux d’humidité est très bas. Ce nouveau concept nécessite une seule chose, l’énergie solaire et peut être utilisé dans des endroits où le taux d’humidité est inférieur à 10 %.

 

Le dispositif expliqué en video :

DES TESTS ENCOURAGEANTS 

Décrivant leurs résultats dans la revue Science Advances, l’équipe de chercheurs a déclaré que cette récolteuse d’eau était une solution idéale pour obtenir de l’eau dans les régions arides à un très faible coût. Encore fallait-il tester le dispositif dans des conditions réelles, ce qui est désormais chose faite.

En octobre 2017, un essai de l’appareil a eu lieu à Scottsdale, en Arizona. Dans cette partie du désert, l’humidité atteint 40 % la nuit mais frôle les 8 % la journée. En utilisant seulement 1 kilogramme de MOF, les chercheurs ont réussi à obtenir environ 20 centilitres d’eau. Un résultat en dessous de leurs attentes mais qui suffit à éveiller l’attention car il appelle à des améliorations du système qui lui permettront d’être plus performant.

Et les chercheurs sont bien décidés à poursuivre leurs efforts pour améliorer sa conception, cette fois-ci avec un nouveau MOF en aluminium, 150 fois moins cher et pouvant capturer deux fois plus d’eau. De nouveaux tests sont prévus dans la Vallée de la Mort un peu plus tard dans l’année.

Source: Des scientifiques ont élaboré un dispositif révolutionnaire qui produit de l’eau à partir d’air

Ce robot aux allures de serpent sera bientôt d’une aide précieuse pour les pompiers

Des chercheurs japonais ont mis au point un robot qui envoie des jets d’eau orientables. Un système qui pourrait s’avérer très utile aux pompiers pour atteindre des zones inaccessibles.

Ce concept dévoilé lors de la dernière International Conference on Robotics and Automation de Brisbane pourrait être utile pour les pompiers qui, face à des endroits difficiles à atteindre, ont souvent deux solutions. La première consiste à envoyer de l’eau par la fenêtre, peu efficace, où se rendre à l’intérieur, ce qui est risqué pour leur vie. Ce robot projète de l’eau au sol afin de se propulser vers l’avant et passer au-dessus d’un obstacle, alors que deux jets d’eau latéraux maintiennent son équilibre. Face au succès de l’initiative, il est envisageable que le dispositif soit désormais testé dans des conditions réelles.

Source: Ce robot aux allures de serpent sera bientôt d’une aide précieuse pour les pompiers

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

serial rss