Flash RSS News

Un site utilisant WordPress

Catégorie : Daily Geek Show (Page 1 of 38)

Deux robots japonais se promènent désormais sur l’astéroïde Ryugu et réalisent d’étonnants clichés

Dans le cadre d’une mission destinée à nous aider à mieux comprendre la formation de notre système solaire, ces deux micro-robots, largués par une sonde japonaise, viennent de débuter leur exploration d’un astéroïde. Découverte.
 

Une grande première mondiale

Situé à environ 280 millions de kilomètres de la Terre, l’astéroïde Ryugu est actuellement exploré par deux micro-robots japonais. Un jour après avoir été largués par la sonde Hayabusa-2, ce deux dispositifs de forme cylindrique se sont posés avec succès sur le petit corps céleste et ont commencé à prendre des clichés de sa surface. Selon l’agence spatiale japonaise : « Chacun des robots fonctionne normalement ».

C’est la première fois que de robots mobiles explorent la surface d’un astéroïde, et Yuichi Tsuda, responsable du projet, a déclaré être « très fier » que son équipe soit parvenue à établir « une nouvelle méthode d’exploration spatiale pour les petits corps célestes ».

 

Une mission pour mieux comprendre l’apparition de la vie sur Terre

Les deux robots se déplacent en effectuant des sauts de 15 mètres de haut et peuvent rester en l’air près de 15 minutes afin de réaliser leurs étonnants clichés. Dès le mois prochain, un projectile sera jeté à la surface de Ryugu afin de provoquer un choc en surface qui permettra aux chercheurs de collecter des poussières d’astéroïde, pour pouvoir analyser les matières organiques et aqueuses qui les composent.

Cette initiative devrait nous permettre de « mieux comprendre l’apparition de la vie sur Terre » et d’enrichir nos connaissances sur notre environnement spatial. Le retour sur Terre de la sonde Hayabusa-2 est prévu courant 2020.

Source: Deux robots japonais se promènent désormais sur l’astéroïde Ryugu et réalisent d’étonnants clichés

Bon plan : ce lave-vitre innovant est à prix réduit

Comme chaque jour, le Daily Geek Show déniche pour vous une affaire en or. Aujourd’hui nous proposons une promotion exceptionnel sur le nettoyeur de vitres ALBOHES Z5. Pour en profiter, il vous suffit de vous unir du code promotionnel que nous vous donnons en bas de l’article.

 

Une offre incroyable

Le site de vente en ligne Gearbest s’est depuis longtemps spécialisé dans la vente de produits à haute valeur technologique. Surtout, la plateforme chinoise a réussi à se faire un nom en proposant sans cesse des offres exceptionnelles plus alléchantes les unes que les autres. Par exemple, le robot nettoyeur de vitre Z5 de la marque ALBOHES est à 118 €* seulement au lieu de 125 €* !

Débarrassez-vous d’une corvée

Les tâches ménagères sont une perte de temps que nous subissons tous. Pour certains, c’est même un cauchemar, notamment lorsqu’il s’agit de faire les vitres. Mais grâce au Z5, vous pourrez économiser du temps et de l’énergie : avec sa technologie automatisée, il le fera à votre place !

Avec deux roues capable de tenir et de se déplacer librement sur la surface de la fenêtre ou sur la surface du mur, le nettoyeur de vitres ALBOHES peut essuyer doucement sans égratigner. Il dispose d’une autonomie de 20 à 30 minutes pour une heure de charge grâce à sa batterie de 600 mAh. De plus, sa technologie lui permet d’éviter les obstacles, et un onduleur intégré maintient le périphérique en marche pendant 20 à 25 minutes lorsque l’alimentation secteur est déconnectée, empêchant le robot de tomber de la fenêtre. Enfin, le dispositif peut être actionné manuellement pour nettoyer sous 3 modes à partir de la télécommande – vers le haut puis vers le bas, à gauche puis vers le bas et à droite puis vers le bas pour seulement 118 €* au lieu de 225 €*, fini de grimper sur votre tabouret au risque de faire une chute !

 

Une offre limitée

Ce petit gadget très utile n’est disponible qu’en très peu d’exemplaires. Si vous êtes intéressés, c’est le moment où jamais de franchir le pas, car l’occasion ne se représentera peut être pas. En tous cas, vous paierez plus que les 118 €* du moment, alors ne tardez pas !

*Sous condition que la promotion présentée soit toujours en cours – Prix HT – Voir nos conditions générales d’utilisation (notamment article 2.7) – Vendeur situé en dehors de l’Union Européenne, des frais liés à l’importation des produits sont à anticiper. En cliquant sur le lien menant au site marchant GearBest, vous confirmez avoir lu et être en accord avec nos Conditions générales d’utilisation.

N’oubliez pas votre code promo : GBSKU2611

Source: Bon plan : ce lave-vitre innovant est à prix réduit

La population mondiale est de plus en plus malheureuse et stressée d’après une vaste enquête

Une nouvelle enquête portant sur le bien-être à travers le monde vient de révéler que nous sommes de plus en plus tristes, pessimistes et stressés. En forte augmentation depuis dix ans, ces émotions négatives ont atteint un niveau record en 2017. Un bien triste constat.

Nous sommes de plus en plus pessimistes et stressés

Pour les besoins de cette enquête d’envergure, les chercheurs ont interrogé plus de 154 000 personnes dans 147 pays du monde au cours de l’année 2017. On demandait notamment aux participants si les expériences qu’ils avaient vécu la veille étaient plutôt positives (avez-vous bien dormi, avez-vous ri ou vous êtes-vous amusé hier) ou négatives (ressentez-vous de l’inquiétude, de la tristesse, du stress, de la colère ou des douleurs physiques). L’institut Gallup a ensuite utilisé ces réponses pour créer un « score d’indice », allant jusqu’à 100, à l’échelle nationale et internationale.

Les résultats obtenus ont confirmé que nous étions globalement plus tristes que jamais, avec un indice d’expériences négatives évalué à 30 à l’échelle mondiale (à titre de comparaison, celui-ci était de 28 en 2016, et de 24 en 2006). Comme l’a expliqué dans son rapport Mohamed Younis, de Gallup : « Aujourd’hui, le monde est globalement plus stressé, inquiet et souffrant que jamais ». Sans surprise, les pays ayant obtenu le scores les plus élevés en matière d’expériences négatives étaient le théâtre de graves conflits en 2017.

 

L’Amérique latine sourit et l’Afrique pleure

Au premier rang des pays les moins heureux, on retrouve la République centrafricaine, qui obtient un indice de 61 (le plus élevé relevé par l’institut Gallup), talonné par l’Iraq (59), le Sud-Soudan (55) et le Tchad (54). À titre de comparaison, les États-Unis, faisant comme la France partie des pays à revenu élevé membres de l’OCDE, obtiennent un score de 32. Du côté des pays les plus heureux, on retrouve beaucoup de pays d’Amérique latine, réputés pour leur optimisme légendaire, on retrouve notamment le Paraguay (85), suivi de près par la Colombie, le Salvador et le Guatemala (qui ont tous obtenu un score de 82).

Toujours selon Mohamed Younis : « Indépendamment du score obtenu par les différents pays sondés en matière d’expériences positives ou négatives, tous les chefs d’état devraient surveiller le bien-être des personnes qu’ils dirigent. Il est impossible d’administrer efficacement un pays et de fournir de meilleures conditions de vie à ses citoyens sans prendre en compte la façon dont ces derniers évaluent leur vie ».

© Pixabay

Source: La population mondiale est de plus en plus malheureuse et stressée d’après une vaste enquête

Bon plan pour les gamers : cette console de jeu rétro est en promo !

Le Daily Geek Show vous fait profiter chaque jour d’une offre exceptionnelle sur des produits technologiques. Aujourd’hui, le rétro gaming est à l’honneur, avec cette console portable et ses… 3 000 jeux inclus, le tout pour seulement 72 €* !

Une offre exceptionnelle

Gearbest est un site de vente en ligne spécialisé dans les outils technologiques. Il s’est notamment fait connaître par sa politique promotionnelle agressive. Si la plateforme chinoise est particulièrement intéressante pour les smartphone et les tablettes, elle nous surprend parfois, comme avec cette mini console rétro portable de la marque Anbernic, en vente à seulement 72 €* au lieu de 78 €* !

 

Une console pour les petits et les grands

Vous êtes un gamer nostalgique des années 1990 ? Voire même, un parent qui souhaite faire découvrir à ses enfants des jeux plus adaptés à leur âge que GTA V ou Call of Duty ? Cette console rétro est indiscutablement faite pour vous ! Pour seulement quelques dizaines d’euros *, redécouvrez ou découvrez le meilleur des jeux d’arcades des années 1980 et 1990.

Fournie avec deux manettes (on sait à quel point la plupart des 3 000 jeux disponibles ont été créés pour s’affronter entre amis), mais aussi quelques nouveautés comme une prise petit jack (les musiques des jeux de l’époque sont souvent perçues comme…agaçante lorsqu’on n’y est pas immergé), 26 langages, un câble pour se brancher sur grand écran, un port USB, un appareil photo… Pour seulement 72 €*, profitez du meilleur de l’ancien comme du nouveau !

 

Une promotion limitée

Evidemment, les bonnes choses ne durent jamais, et c’est valable pour cette offre. En effet, les stocks de la marque sont limités, et la vente flash prend donc fin dans quelques jours. Ne tardez pas trop !

*Sous condition que la promotion présentée soit toujours en cours – Prix HT – Voir nos conditions générales d’utilisation (notamment article 2.7) – Vendeur situé en dehors de l’Union Européenne, des frais liés à l’importation des produits sont à anticiper. En cliquant sur le lien menant au site marchant GearBest, vous confirmez avoir lu et être en accord avec nos Conditions générales d’utilisation.

Source: Bon plan pour les gamers : cette console de jeu rétro est en promo !

Le vernis à ongles que vous portez quotidiennement est un produit extrêmement toxique

De nombreuses françaises portent régulièrement du vernis à ongles sans savoir que les produits qu’elles ont au bout des doigts sont hautement toxiques. En effet, les solvants employés par la plupart des marques de cosmétiques sont hautement irritants. Décryptage.

 

Des produits hautement toxiques

Parer ses ongles de couleurs chatoyantes est une pratique extrêmement répandue qui existe depuis plus de 3 000 ans. Mais si les produits utilisés au fil des siècles étaient généralement d’origine naturelle, les vernis à ongles actuels, dont la composition a été hautement influencée par celle des peintures de voiture, contiennent des solvants hautement irritants et de nombreuses substances toxiques. Ceux-ci doivent posséder différentes propriétés : tenir longtemps, être brillants et surtout faciles à étaler, et cela implique l’utilisation de différents types de substances.

Pour cela, la plupart des fabricants de vernis utilisent de la nitrocellulose, inflammable, pour produire un film sur l’ongle, des résines pour la brillance, des plastifiants pour que sa texture reste fluide, des pigments synthétiques pour la couleur et des solvants pour faciliter son application.

(function(d, s, id) { var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0]; if (d.getElementById(id)) return; js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = ‘https://connect.facebook.net/fr_FR/sdk.js#xfbml=1&version=v3.1’; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));

Les substances toxiques contenues dans le vernis à ongles

80 % des Françaises mettent du vernis à ongles, sans savoir qu'elles ont des substances toxiques au bout des doigts

Publiée par Konbini news sur Samedi 15 septembre 2018

 

4 françaises sur 5 portent régulièrement du vernis à ongles

Si environ 80 % des françaises affirment porter régulièrement du vernis à ongles, elles sont nombreuses à ignorer que les produits qu’elles utilisent sont généralement composés de substances toxiques. En plus de celles-ci plus haut, on retrouve également du toluène, irritant pour la peau, les yeux et le système respiratoire, du dibutylphtalate, placé sur la liste des perturbateurs endocriniens, ou encore du formaldéhyde, cancérigène.

Pire encore, certaines marques de vernis à ongles grand public utilisent également des parabens, du xylène et du colophane (irritants) ou du camphre (provoquant des maux de tête chez certaines personnes). En 2016, une étude a même démontré que les produits dits « naturels » ou « bio », s’ils se révélaient moins nocifs, contenaient également certains perturbateurs endocriniens.

Pour limiter les risques, il est conseillé d’appliquer le vernis à ongles à l’extérieur, de ne pas le garder plus d’une semaine (afin d’éviter la diffusion des substances toxiques à l’organisme) et d’utiliser du dissolvant naturel.

© Suzy Hazelwood – Pexels

Source: Le vernis à ongles que vous portez quotidiennement est un produit extrêmement toxique

Cette vidéo puissante et poétique dénonce avec force les conséquences du changement climatique

Un dialogue du bout du monde. Deux femmes, l’une vivant sur les îles Bikini, l’autre au Groenland, appellent ensemble à l’aide. Si des milliers et des milliers de kilomètre séparent l’atoll du pacifique de l’immense île boréale, un risque majeur les unit : celui du réchauffement climatique.

Fonte des glaces dans un cas, élévation du niveau de la mer dans l’autre, les conséquences du réchauffement climatique mettent en danger leur mode de vie et leur civilisation. Sur une musique envoûtante au violoncelle, les images s’enchaînent : nature sauvage, habitants fiers de leurs traditions ancestrales, évocations des légendes fondatrices, mais aussi destruction des habitats dans la course au profit…

Cette vidéo est un appel aux habitants privilégiés des pays riches, ceux qui ont assez de temps, et surtout d’argent, pour observer sans réagir le drame qui se profile. Car rappelons-le, la crise climatique touche en priorité les pays les plus pauvres, les plus vulnérables, et paradoxalement les moins responsables de la situation…

Produite dans le cadre d’une campagne écologiste pour un monde sans énergie fossile (Fossile Free World), cette vidéo poétique autant que militante nous met devant nos responsabilité en interpellant les habitants des pays riches : « nos vies sont plus importantes que le pouvoir […], que l’argent […]. Chacun d’entre nous doit décider s’il restera assis ou s’il se lèvera ».

Source: Cette vidéo puissante et poétique dénonce avec force les conséquences du changement climatique

Les bébés humains ont une gestuelle identique à celle des bébés chimpanzés pour communiquer

Avant qu’ils n’apprennent à parler, les enfants parviennent à communiquer via des gestes que nous observons tous les jours. Des gestes que les humains partagent avec les chimpanzés. C’est ce que révèle une étude étonnante sur la communication, et qui pourrait nous en apprendre plus sur l’évolution. 

COMMENT LES CHERCHEURS ONT-ILS MIS AU JOUR CETTE PARTICULARITÉ ?

C’est dans le cadre d’une étude réalisée par les chercheurs de l’Université de St Andrews en Écosse, et publiée dans la revue Animal Cognition, que cette ressemblance comportementale a été révélée.

Avant que les enfants ne puissent communiquer avec des mots, ils utilisent des gestes. Or c’est également le cas des primates, et plus particulièrement des chimpanzés avec qui nous partageons 98 % de nos gênes. L’étude en question avait pour objectif de déterminer le nombre de gestes que bébés humains et chimpanzés ont en commun.

Dans ce but, plusieurs groupes d’individus ont été créés et leurs comportements analysés en détail. Le premier comprenait plusieurs chimpanzés d’âges différents observés au cœur de la forêt de Budongo en Ouganda. Le second groupe était composé de bébés humains observés soit à leur domicile, soit en garderie. Afin de voir si les enfants avaient des influences culturelles différentes, des enfants provenant d’Allemagne et d’Ouganda ont pris part à l’étude.

UN RÉPERTOIRE GESTUEL QUASI-IDENTIQUE ?

Après une observation détaillée des différents groupes, il ressort que les chimpanzés et les bébés humains ont 89 % de gestes en commun pour communiquer. Au total, sur les 52 gestes répertoriés par les chercheurs, les deux espèces en utilisent 46. Parmi les gestes que bébés et chimpanzés utilisent, on trouve le fait de sauter, d’étreindre quelque chose ou de lancer un objet.

Cependant, certains gestes étaient propres aux bébés humains, comme pointer du doigt ou dire « bonjour » et « au revoir » en bougeant la main. Des différences mineures qui n’entament en rien l’enthousiasme des scientifiques, « stupéfaits de voir tant de gestes de singes utilisés par les enfants», a affirmé Verena Kersken, principale auteure de l’étude.

DES GESTES HÉRITÉS DE NOTRE ANCÊTRE COMMUN

Cette diversité dans le répertoire gestuel des chimpanzés et des humains n’a toutefois rien d’étonnant. Pour les chercheurs, c’est l’un des témoignages de l’évolution des espèces, et plus précisément de notre histoire commune avec le chimpanzé.

Verena Kersken rappelle que « les chimpanzés et les humains partageaient un ancêtre commun il y a environ 5-6 millions d’années. Nous voulions savoir si notre histoire évolutive de la communication se reflétait également dans le développement humain ». Les résultats très positifs de l’étude poussent désormais les chercheurs à renouveler l’expérience mais avec une autre espèce, le bonobo.

Source: Les bébés humains ont une gestuelle identique à celle des bébés chimpanzés pour communiquer

Lors d’une transplantation, les organes du donneur peuvent transmettre le cancer au receveur

C’est un cas extrêmement rare. Le Journal of American Transplants a observé que trois patientes sur quatre étaient décédées des suites d’un cancer du sein après avoir reçu les organes infectés d’une seule et même donneuse. Explications.

Des cellules cancéreuses dans les organes de la donneuse

En 2007, les organes d’une femme de 53 ans avaient été donnés à la médecine après son décès des suites d’un accident vasculaire cérébral. Si les tests effectués par les médecins afin détecter la présence de tumeurs cancéreuses s’étaient à l’époque tous révélés négatifs, il semble que la donneuse ait métastasé un cancer du sein et que de minuscules amas de cellules indétectables présents dans les organes transplantés aient ensuite investi le corps des receveurs grâce aux médicaments immunosuppresseurs que ces derniers prenaient.

Seize mois après la transplantation, l’une des receveurs a dû être hospitalisé en urgence. Les médecins ont découvert que celle-ci avait développé un cancer du sein, et les analyses réalisées ont plus tard révélé que les cellules cancéreuses en question provenaient des organes (il s’agissait dans ce cas deux poumons) qu’elle avait reçus. Après un an de traitement, la patiente décédait, et les trois autres receveurs étaient alors invités à passer différents tests pour voir si les organes qu’ils avaient reçus étaient également infectés.

© Pixabay

Moins d’un cas sur 2 000

Les test pratiqués en 2010 se révélaient tous négatifs pour les trois receveurs, mais moins d’un an plus tard, une femme de 59 ans, qui avait bénéficié d’une greffe de foie, était diagnostiquée avec un cancer du sein, qui allait l’emporter trois ans plus tard. En 2011, c’était cette fois la patiente qui avait bénéficié d’une transplantation rénale qui développait un cancer généralisé. Le dernier patient, un homme de 32 ans, était également diagnostiqué avec un cancer du sein et du rein droit, mais les chirurgiens parvenaient à prélever l’organe infecté, et à la suite de longues séances de chimiothérapie, celui-ci finissait par guérir.

Bien qu’il s’agisse d’exemples troublants, il convient de rappeler que la transplantation d’organes infectés par des cellules cancéreuses sont extrêmement rares. Selon les auteurs de l’étude : « Les techniques de dépistage actuelles pratiquées sur les organes des donneurs sont extrêmement fiables ». Il y a en effet seulement entre 0,01 et 0,05 % de chance qu’un tel scénario se produise lors d’une seule greffe d’organe, ce qui représente moins d’un cas sur 2 000.

© Pixabay

Source: Lors d’une transplantation, les organes du donneur peuvent transmettre le cancer au receveur

Pour redonner vie à une forêt française millénaire, ces deux hommes vont planter 30 000 arbres

Recréer une forêt primaire en utilisant des espèces d’arbres endémiques du Tarn, comme on pouvait en trouver il y a près de 13 000 ans, voici l’audacieux projet écologique dans lequel se sont lancés deux tarnais, pour plus de biodiversité.

Le Projet Silva

Connu sous le nom de Projet Silva, celui-ci a pour objectif de recréer une forêt aussi riche qu’à la dernière période glacière avec la plantation de 30 000 arbres (incluant des espèces endémiques du Tarn, comme on pouvait en trouver il y a 13 000 ans) sur une surface d’un hectare, à proximité de la commune du Garric, au nord d’Albi. Derrière cette initiative écolo, on retrouve Yann Roques, historien-archéologue, et Alexandre Leuger, réalisateur.

Pour cet ambitieux pari, les deux tarnais vont utiliser une méthode de reforestation popularisée par le botaniste japonais Akira Miyawaki. Comme l’a expliqué Yann Roques : « C’est plus dense, là où une forêt classique compte un millier d’arbres maximum par hectare, la nôtre en comptera au moins 30 000 et la sélection se fera naturellement ».

Objectif : endiguer la baisse de la biodiversité en France

La forêt accueillera quelques 44 essences d’arbres différentes (notamment des chênes verts et des peupliers noirs), et son sol restera vierge et entretenu sans produits chimiques. Une initiative destinée à offrir de nombreux abris à la faune locale et à démontrer qu’il est possible d’endiguer la baisse de la biodiversité en France.

À terme, cette forêt indigène devrait produire quelques 750 tonnes d’oxygène par an, ce qui permettra de compenser la pollution générée par plus de quatre millions de kilomètres effectués en voiture. Une cagnotte Leetchi a été mise en place afin d’obtenir les 65 000 euros nécessaires à la plantation des arbres et à l’entretien de la forêt.

© AmisFrance – Pixabay

Source: Pour redonner vie à une forêt française millénaire, ces deux hommes vont planter 30 000 arbres

Découvrez la bande-annonce très alléchante de Captain Marvel

L’univers Marvel revient en 2019 au cinéma avec Captain Marvel. Le film retrace l’histoire de Carol Danvers, l’une des héroïnes les plus puissantes qui n’ait jamais existé. La Terre est au centre d’un conflit galactique entre deux races extraterrestres, les Kree et les Skrulls. Cette super-héroïne est le premier personnage féminin tête d’affiche de la franchise cinématographique Marvel. Pilote de l’armée de l’air américaine, son ADN a fusionné avec celui d’un alien.

On retrouve donc dans le rôle principal Brie Larson (oscarisée pour Room dans un tout autre registre). Elle retrouve Samuel L. Jackson dans son rôle de Nick Fury (avec qui elle avait déjà partagé l’affiche dans le dernier King Kong), ainsi que de nombreux personnages récurrents de l’univers Marvel, au premier rang desquels Thanos (incarné par Ben Mendelsohn, un habitué des rôles de méchant dans le cinéma hollywoodien récent), et bien sûr Captain Marvel lui-même (Jude Law).

Ce 21e opus de la saga lancée en 2008 s’annonce exceptionnel. D’abord parce que tout blockbuster s’améliore avec les avancées technologiques (les records en salle d’Infinity War et de Black Panther tendent à le confirmer). De plus, si ce film ravira le spectateur occasionnel cherchant à se divertir, il est également très attendu par les fans. Car Carol Denvers pourrait bien se révéler le personnage le plus puissant de l’univers des Avengers ! C’est en tout cas ce que laisse entendre Kevin Feige, patron de Marvel… Réponse en mars 2019 !

Source: Découvrez la bande-annonce très alléchante de Captain Marvel

Page 1 of 38

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

serial rss